L'actu en bref: L'or performe, l'inflation menace

Newsdesk
2 minutes de lecture
4 juin 2021

En mai, l'or a connu les gains mensuels les plus élevés depuis ces 10 derniers mois, l'inflation en zone euro a atteint 2 % pour la première fois depuis 2018, tandis que la Russie a décidé d'abandonner définitivement le dollar américain. Et plus encore.

L'or a terminé le mois de mai haut la main avec son meilleur score depuis juillet 2020: le cours de l'or, porté par une inflation menaçante et un dollar plus faible, a atteint 1 907,90 dollars en début de semaine.

Toc toc ! Le taux d'inflation de la zone euro atteint 2% pour la première fois depuis 2018: faisant écho à la rhétorique très conciliante de la Fed, la Banque centrale européenne a déclaré que l’inflation serait probablement transitoire et qu'il est encore tôt pour envisager de cesser les programmes d'aides. L'OCDE a abondé dans ce sens cette semaine, affirmant qu’une accélération de l'inflation était à prévoir dans les mois à venir, mais que celle-ci devrait s'estomper d'ici la fin de l'année.

Le PDG de BlackRock, Larry Fink, pense que les investisseurs sous-estiment probablement la portée réelle d'une augmentation de l'inflation: "La plupart des gens n'ont pas plus de 40 ans de carrières derrière eux et depuis ces 30 dernières années ils n'ont jamais rien vu d'autre que l’inflation en train de baisser. Ça va les secouer". Ce dernier d'ajouter que les banques centrales pourraient être amenées à réévaluer leurs politiques si la hausse des prix devenait trop préoccupante.

Pour rappel: la Réserve Fédérale américaine s'est engagée à maintenir des taux proches de zéro et a indiqué qu'elle tolérerait une inflation supérieure à son objectif de 2 % afin de contrebalancer la période où celle-ci est passée sous ce niveau.

La Russie est en passe de se débarrasser du dollar américain dans son fonds de réserve doté de 185 milliards de dollars, remplaçant la devise en se dotant notamment pour la première fois en or: "Ils étendent leurs sanctions, alors pour nous le dollar devient plus risqué", a déclaré le vice-ministre des finances Vladimir Kolychev. Après ce changement, les actifs du fonds seront détenus à 40 % en euros, à 30 % en yuans et à 20 % en or. Le yen japonais et la livre sterling représenteront 5 % chacun.

Les experts considèrent que ce changement est largement symbolique: "Si ce problème se présentait chez les grands détenteurs de dollars américains, ce serait différent", a déclaré Elina Ribakova, économiste en chef adjointe au International Institute of Finance de Washington.

Le fonds souverain de la Russie détient actuellement 35 % de ses actifs liquides en dollars, pour une valeur d'environ 41,5 milliards de dollars.

😳 Des millions d'Américains en retard dans le paiement de leur loyer risquent l’expulsion: un évènement qui adviendra suite à l’expiration de la trêve aux expulsions dans le courant du mois de juin. Les avocats du logement se désolent que cela tomberait à un bien mauvais moment pour les propriétaires et les locataires américains, alors que de nombreux États peinent encore à distribuer les 45 milliards de dollars d'aide au loyer restants. Les personnes les plus menacées par la fin de cette trêve seraient les personnes de couleur, les personnes âgées et celles à faible revenu.

Selon une étude récente, plus de 100 000 personnes âgées de plus de 65 ans ont déclaré s'attendre à être expulsées de leur domicile dans les deux mois à venir.

Et ça recommence ! Le bitcoin a chuté après un "meme" de rupture tweeté par Elon Musk: le meme (une photo humoristique de la culture internet) en question montrait un couple en train de se séparer, avec le hashtag #Bitcoin et un emoji de cœur brisé. Résultat, le bitcoin a chuté de 4 % pour atteindre un prix de 36 891 dollars vendredi matin, entraînant d'autres cryptomonnaies avec lui.

Suite à ce tweet, Changpeng Zhao, le PDG de Binance, une plateforme d'échange de cryptomonnaies, a critiqué cette démarche.

"Les tweets qui nuisent aux finances des autres ne sont pas drôles, et sont irresponsables", a tweeté Zhao.

En mai, Musk avait annoncé que Tesla cesserait d'accepter les bitcoins comme moyen de paiement en raison de préoccupations sur la consommation d'énergie de la cryptomonnaie.

Une pièce d'or historique de la Nouvelle-Orléans datant de 1854 a été repêchée dans l'océan Atlantique: cette dernière a longtemps été considérée comme le plus grand trésor perdu d'Amérique. La pièce avait quitté les bâtiments de la United States Mint (la Monnaie Américaine) basés à la Nouvelle-Orléans il y a 167 ans. Elle est donc restée enfouie sous l’eau presque toute son existence.

À la semaine prochaine!


Ces articles peuvent également vous intéresser