L'actu en bref : Les Etats-Unis Vs la Chine, les actions stagnent, Apple se lance dans la crypto

Newsdesk
2 minutes de lecture
28 mai 2021

La peur de l'inflation a fait grimper le prix de l'or et détourné l'attention d'une dégradation possible des relations Chine/États-Unis, Apple semble prêt à se lancer dans une nouvelle aventure crypto. Et plus d’infos.

Le prix de l'or se stabilise autour du seuil des 1 900 $ suite à des prises de bénéfices en fin de mois et après une hausse continue ces 4 derniers mois: les principales raisons de cette hausse sont la baisse du dollar et les craintes d’une montée de l'inflation. Ah, et la Fed qui maintient sa position conciliante sur les taux d'intérêt.

En parlant de la Fed, elle ne cesse d'étendre ses responsabilités, qui incluent désormais la lutte contre le changement climatique et l'inégalité de l'emploi: ce qui a pu en énerver quelques-uns à Wall Street. L'un d'eux ayant déclaré :
"Ils ne devraient pas s'impliquer dans ce genre de choses, même si des politiciens progressistes veulent les y entraîner. Ils doivent avoir le courage de dire “non”.”

Une probable dégradation des relations entre les États-Unis et la Chine pourrait prendre les investisseurs par surprise, les craintes d’une montée de l'inflation ayant jusque-là accaparé toute leur attention: "Nous voyons une forte probabilité que le découplage des secteurs technologiques américain et chinois s'accélère en termes d'échelle et de portée, malgré l'attention relativement faible accordée aux risques posés par cette même séparation des technologies chinoise et américaine”, indique un rapport de BlackRock.

La Chine s'inquiète de plus en plus de la façon dont la flambée des prix des matières premières affectera les petites entreprises du pays, qui ont tout juste survécu à la pandémie de coronavirus: Le Premier ministre chinois Li Keqiang a souligné que Pékin allait davantage soutenir les entreprises privées en les aidant à résoudre leurs problèmes financiers.

Le Dow grimpe mais le S&P 500 et le Nasdaq stagnent après que les États-Unis annoncent des chiffres du chômage meilleurs que prévu: Alors que les futures (contrats à terme) sur le Dow Jones ont augmenté de 127 points, les futures du S&P 500 ont peu varié et ceux sur le Nasdaq ont perdu 0,3 %.

Une nouvelle salve de “chèques COVID” a été envoyée aux ménages américains, portant leur montant total à 391 milliards de dollars: Cette tranche comprend plus de 1,8 million de paiements d'une valeur supérieure à 3,5 milliards de dollars, pour plus de 900 000 chèques distribués.

Une rencontre au sommet entre Biden et Poutine aura lieu à Genève le 16 juin avec un emploi du temps pour le moins chargé: bien que le thème précis de la rencontre soit encore en cours d'élaboration, les deux parties devraient discuter d'un certain nombre de questions urgentes, telles que les relations russo-américaines et les problèmes de stabilité stratégique. On peut imaginer que la crise économique et sanitaire actuelle sera également évoquée.

Apparemment, le récent krach du bitcoin a entrouvert une niche fiscale pour les investisseurs qui leur offre un double avantage: les investisseurs peuvent vendre leurs cryptomonnaies à bas prix, et utiliser leur perte pour réduire ou supprimer leur impôt sur les plus-values sur leurs autres investissements gagnants. Ils peuvent ensuite rapidement racheter leur crypto afin de se positionner sur un futur rebond des prix.
Cette niche fiscale existe parce que les régulateurs de l’IRS (Internal Revenue Service) ne considèrent pas les cryptomonnaies comme des “titres” mais comme des biens.

Apple est-il sur le point d'annoncer une grande nouvelle dans les cryptomonnaies ? Apple cherche à embaucher un responsable du développement commercial avec une expérience crypto pour diriger son programme de "paiements alternatifs": le géant technologique a déclaré que le responsable prendrait le poste de négociateur en chef d'Apple pour l’ensemble des paiements alternatifs.

À la semaine prochaine!


Ces articles peuvent également vous intéresser