Avis d'expert : L'argent va-t-il détrôner l'or en 2021 ?

35 minutes de lecture
6 mai 2021

Des experts reconnus partagent leur point de vue sur le marché des métaux précieux et expriment leur optimisme quant aux perspectives de l'or et de l'argent en 2021.

Krishan Gopaul et Michael DiRienzo, les experts confirmés du World Gold Council et du The Silver Institute, se sont joint à notre CEO Alessandro Soldati pour une discussion sur les perspectives de l'or et de l'argent en 2021.

Voici, pour commencer, quelques éléments clés à retenir :

🟡 Les éléments clés à retenir pour l'or en 2021:

  • En moyenne, environ 149 milliards d'euros d'or ont été échangés par jour en 2020. C’est à dire sur l’ensemble des spots, des dérivés OTC et des contrats à terme.
  • Si vous regardez les données depuis 1971, date à laquelle l'or est devenu flottant, l'or a rapporté en moyenne environ 11 % en dollars US chaque année.
  • Historiquement, en période d'inflation élevée, l'or a enregistré des performances incroyables. Ne commencez pas à planifier votre gestion des risques pendant une crise, c’est quelque chose à faire longtemps à l'avance.

🔵 Les éléments clés à retenir pour l'argent en 2021:

  • L'année dernière, le prix de l'argent a augmenté d'environ 27%, une nouvelle hausse est attendue cette année.
  • La demande d'argent physique a été particulièrement élevée l'année dernière, à tel point qu'il était par moments impossible de se procurer une pièce ou un lingot.

Pour faciliter la navigation dans la vidéo, voici la liste complète des sujets abordés :

01:13 - 04:23 - Pourquoi avoir une allocation en or dans votre portefeuille ?

04:40 - 07:04 - Pourquoi avoir une allocation en argent dans votre portefeuille?

07:17 - 11:41 - Quelles sont la production et la demande d'argent?

11:42 - 15:59 - Quelles sont la production et la demande d'or?

16:47 - 19:59 - Le trading de l'or et les EFP.

20:05 - 23:40 - Que s'est-il passé pendant le #SilverSqueeze?

26:14 - 29:08 - Quelles sont les prévisions pour l'or en 2021?

29:08 - 31:59 - Quelles sont les prévisions pour l'argent en 2021?

32:00 - Questions/Réponses avec des experts de l’or et de l’argent

Vous trouverez ci-dessous des vidéos plus courtes sur chaque sujet:

1. Pourquoi avoir une allocation en or dans votre portefeuille?

  • L’or offre de bons rendements : si vous examinez les données depuis 1971, date à laquelle l'or est devenu flottant, vous pouvez constater que le métal jaune a rapporté en moyenne environ 11 % en dollars US chaque année.
  • C'est un outil fiable pour diversifier votre portefeuille.
  • Il est incroyablement liquide.

ALESSANDRO: Pourquoi quelqu'un doit-il envisager d'avoir une allocation en or dans son portefeuille? Krishan, commençons par l'or.

KRISHAN: Merci, Alessandro, et merci de m'avoir invité ici aujourd'hui. C'est une très bonne question, que nous abordons souvent lorsque nous parlons à nos clients et aux investisseurs institutionnels sur le marché. La grande question est donc: pourquoi avoir une allocation à l’or ? En fait, il y a trois points clés que je voudrais souligner.

Le premier est le rendement. De nombreux investisseurs constatent que l'or n'a pas de rendement, qu'il ne verse pas de dividende, qu'il ne paie pas d’intérêts comme une obligation ou une action, et ils en déduisent qu'il n'a pas de rendement, ce qui n'est pas le cas.

Si l'on examine les données à partir de 1971, date à laquelle l'or a commencé à flotter librement, on constate que l'or a rapporté en moyenne environ 11 % par an en dollars américains, ce qui signifie qu’il peut certainement contribuer a produire un rendement sur une longue période, comme le font de nombreuses matières premières et indices boursiers sur des périodes très similaires.

Le deuxième point que j'aimerais aborder est la diversification. La plupart des investisseurs s'accordent à dire que la diversification est importante pour leurs investissements et la gestion des risques, mais les diversificateurs efficaces sont en fait assez difficiles à trouver.

Lorsque le marché subit des tensions et que l'incertitude augmente, nous constatons que les corrélations ont tendance à augmenter, ce qui signifie que les actifs ont tendance à évoluer ensemble. Mais l'or se distingue des autres actifs à cet égard.

En effet, l’or a tendance à avoir une corrélation négative avec les actions, par exemple, et cette corrélation négative est d'autant plus forte que les actions ont tendance à baisser. L’or tend donc à protéger les portefeuilles exactement au moment où les investisseurs en ont besoin.

Le dernier point est la liquidité. L'or est un marché mondial incroyablement vaste et, de ce fait, il est incroyablement liquide. En moyenne, l'or s'est échangé à hauteur de 149 milliards d'euros par jour au cours de l'année 2020, c’est-à-dire sur l’ensemble des spots, des dérivés OTC et des contrats à terme. Si nous ajoutons à cela les ETF adossés à l'or, cela constitue une source supplémentaire de liquidité. Qu'est-ce que cela signifie ? Eh bien, cela signifie que l'échelle et la profondeur du marché de l'or peuvent convenir à de très grands investisseurs institutionnels qui achètent et conservent des titres, et cela signifie également qu'en temps de crise, cette liquidité n'a pas tendance à se tarir, ce qui fait de l'or un actif beaucoup moins volatil que de nombreux autres diversificateurs que vous pouvez voir sur le marché.

Voilà donc quelques-unes des principales raisons pour lesquelles nous soutenons que l'or peut être un atout dans un portefeuille et comment une allocation stratégique peut réellement contribuer à améliorer les rendements ajustés au risque.

2. Pourquoi avoir une allocation en argent dans votre portefeuille?

  • C'est un bon outil pour diversifier votre portefeuille.
  • La demande d'argent physique grandit: en 2020, plus de 331 millions d'onces d'argent ont été allouées dans des ETP mondiales, et la demande physique de ce métal a été extraordinairement forte.

ALESSANDRO: Et Michael, qu'en est-il de l'argent?

MICHAEL: Tout d'abord, merci encore à Alessandro et Krishan, c'est un plaisir de participer à ce webinaire avec vous, c’est un plaisir d’avoir l'opportunité de parler du métal blanc, à savoir l'argent. L'argent, comme l'or, est un investissement et une matière première de valeur depuis des siècles et, si l'on prend l'année dernière, par exemple, et en reprend certains des trois points abordés par Krishan - la diversification du portefeuille est certainement l'une des raisons pour lesquelles détenir un actif comme l'argent. Le marché de l'argent n'est pas tout à fait aussi liquide que celui de l'or, mais il existe une bonne liquidité sur le marché aujourd'hui.

Certains pensent que ce n'est peut-être pas le cas, et nous allons en parler un peu plus tard en abordant le squeeze qui a eu lieu sur le marché de l'argent plus tôt cette année, mais si vous regardez la performance de l'argent en 2020, au cours d'une année où la plupart des marchés des matières premières et des marchés en général, ont été gravement touchés par la pandémie de Covid-19, c'est l'investissement dans l'argent qui a fait monter le prix. L'année dernière, nous avons vu une augmentation du prix d'environ 27 %, et cette année, nous nous attendons à une hausse encore plus importante. Les investissements dans les ETP, par exemple, ont atteint un record : plus de 331 millions d'onces d'argent ont été allouées aux ETP mondiales. La demande physique a été extraordinairement forte, il était presque impossible d'obtenir une pièce ou un lingot à certains moments de l'année.

C'était dû à la forte demande, mais surtout à l’interruption et la perturbation des chaînes d'approvisionnement et que la production n'est pas en mesure de suivre le rythme de la demande. Donc, si l'on considère ces facteurs, nous sommes très confiants dans le fait que 2021 sera une bonne année.

Mais il faut aussi regarder certaines des positions fiscales et monétaires extraordinaires à une période d'accumulation record de dettes par tous les gouvernements du monde. Nous pensons donc que cette année en particulier, et même au-delà, nous devrions avoir un environnement favorable pour les investissements dans l'argent.

3. Quelles sont la production et la demande d'argent?

  • Seulement environ 27 % de l'argent provient d'une mine d'argent primaire chaque année.
  • En 2020, la demande industrielle représentait plus de 50 % de la demande mondiale totale d'argent.
  • La demande photovoltaïque d'argent et son utilisation dans les énergies renouvelables devraient atteindre environ 105 millions d'onces cette année.

ALESSANDRO: Pour avoir une idée de la production et de la demande d'argent physique: quelle quantité d'argent provient de la production minière, quelle quantité d'argent provient du recyclage? Parce que nous savons que dans les métaux précieux, le recyclage représente un pourcentage assez important de l'offre. Et comment la demande est-elle structurée?

MICHAEL: Si vous regardez l'année dernière, par exemple, et nous venons de publier la semaine passée notre World Silver Survey 2021 que vous pouvez télécharger gratuitement sur notre site Web, l'année dernière a été la quatrième année consécutive de baisse de l'offre minière. Nous pensons que cela va s'inverser cette année.

L'année dernière, la plupart de ces mines, dans des pays très importants pour l'exploitation de l'argent comme le Pérou, le Mexique et d'autres, ont été soumises à des restrictions Covid et n'ont pas pu fonctionner. Nous avons donc assisté à la quatrième année de baisse de l'offre minière, avec une légère augmentation du recyclage de l'argent à mesure que le prix augmentait, car les gens transformaient leurs produits en argent pour obtenir un bon prix, et à une offre très faible comme actif de protection. Et ensuite, l'autre côté de l'offre, qui était plus importante au début des années 2000-2003, les ventes gouvernementales d'argent, qui ont été très minimes l'année dernière, et sur le secteur de la demande, nous avons vu...

ALESSANDRO: Avez-vous une idée, en termes de quantité, en millions d'onces, de combien était l'offre d'argent?

MICHAE: L'offre totale l'année dernière était d'un peu plus d'un milliard d'onces. La dynamique totale de l’offre sur le marché l’année dernière était de 1,056 milliard d'onces.

ALESSANDRO: Donc, si je ne me trompe pas, cela représente plus ou moins 30 000 tonnes d'argent? Je fais le calcul. Donc 30 000 tonnes, soit plus ou moins un milliard d'onces d'argent, et ensuite la demande - comment est-elle structurée?

MICHAEL: 1,033 milliard d'onces, soit un peu moins que l'offre totale.

ALESSANDRO: Comme on le sait, il y a la demande industrielle, la bijouterie et l'investissement physique. Je crois que ce sont les trois principaux points que quelqu'un doit connaître pour comprendre l'offre et la demande de métaux précieux. Quel est le pourcentage de la demande qui va à la demande industrielle?

MICHAEL: C'est plus de 50%. L'année dernière, je crois qu’il était de 55%. Cette année, nous pensons que ce pourcentage sera encore plus élevé.

ALESSANDRO: C'est une quantité énorme.

MICHAEL: C'est la demande industrielle, il faut ensuite y ajouter la demande d'investissement. Et nous pensons que les bijoux et l'argenterie vont également se redresser cette année, mais c’est parce qu’ils ont connu une année 2020 très basse.

ALESSANDRO: J'ai fait quelques recherches, et nous savons que plus de 50 % de la demande est destinée à l'industrie, 25 % aux bijoux et à l'argenterie, et plus ou moins 25 % à l'investissement physique, et je sais aussi que la demande indienne est énorme par rapport à la demande mondiale. Et maintenant nous voyons, malheureusement, que Covid est à un niveau record en Inde, donc je pense que même la demande n'est pas à son niveau maximum en Inde en ce qui concerne les bijoux et l'argenterie, n'est-ce pas?

MICHAEL: C'est exact, et en ce qui concerne les bijoux et l'argenterie, l'Inde est un pays tellement important pour le secteur de la demande mondiale dans ces deux domaines - les bijoux et l'argenterie - et si vous retiriez l'Inde de l'équation l'année dernière, l'argent aurait eu une assez bonne année pour ce qui est de la bijouterie. Nous avons bon espoir que ces marchés et ce pays lui-même se remettent sur les rails, et qu'ils parviennent peu à peu à contenir cette pandémie, comme une partie du monde est en train de le faire.

MICHAEL (suite): Il est important de noter que chaque année, seulement 27% de l'argent provient d'une mine d'argent primaire. Donc la production minière d’argent provient d'une source très restreinte - moins de 30 % venant mine d'argent primaire, et donc elle dépend vraiment des activités d'extraction du plomb, du cuivre, de l'or et du zinc pour combler la différence, c'est un point que j'ai oublié de mentionner.

ALESSANDRO: C'est très intéressant, je ne savais pas que l'argent provenait d'autres mines, pas uniquement de mines primaires d'argent mais d'autres mines, où l’argent est un matériau secondaire qu'ils exploitent, très intéressant.

4. Quelle est la production et la demande d'or?

  • Entre 4 000 et 5 000 tonnes d'or sont mises sur le marché chaque année, dont environ 75 % proviennent de la production minière. Les 25 % restants proviennent de sources recyclées.
  • La bijouterie et la technologie représentent environ 40 % de la demande annuelle.

ALESSANDRO: Et qu'en est-il pour l'or, Krishan? Nous savons que la demande industrielle représente une part énorme de la demande d'argent, plus de 50%. Qu'en est-il de la demande industrielle dans l'or par rapport à l'argent, et quelle est la production d'or chaque année?

KRISHAN: C'est une très bonne question et nous parlons souvent de la nature double de l'or, je veux dire par là que nous décrivons le marché comme étant auto-équilibré, en raison des différents éléments de la demande que nous observons, et c'est vraiment essentiel pour comprendre les avantages de l’or comme un diversificateur et son potentiel comme source de rendement à long terme.

La structure du marché est la suivante: du côté de la demande, nous avons tendance à avoir les bijoux et la technologie qui représentent environ 40 % de la demande annuelle. Ceux-ci sont liés à l'expansion économique, ils sont pro-cycliques. Ainsi, lorsque les revenus augmentent, nous avons tendance à voir la demande de bijoux et de technologies qui contiennent des composants en or, augmenter. Ça vient donc soutenir la demande.

L'autre grande catégorie de la demande d'or est l'investissement, qui représente environ 42 % de la demande, et en particulier l'investissement identifiable, le type d'investissement en or que nous pouvons mesurer et, bien que cette catégorie soit en partie pro-cyclique pour ce qui est de la demande en petits lingots et pièces de monnaie par les investisseurs de détail en période d'expansion économique, cette catégorie répond surtout au risque et à l'incertitude.

Donc, comme nous l'avons vu l'année dernière, et je suis sûr que c’est le cas aussi pour l'argent, au fur et à mesure que la pandémie de Covid s'installe, au fur et à mesure que nous voyons des niveaux plus élevés de risque et d'incertitude sur le marché, nous allons voir venir demande d'investissement pour les valeurs refuges, nous verrons une demande institutionelle pour des produits d'investissement.

L'année dernière, nous avons vu des niveaux records d'entrées dans les ETF adossés à l'or dans le monde entier, de l'ordre de 800 à 900 tonnes, ce qui montre bien qu'il existe différents moteurs de la demande d'or sur une même année, certains sont pro-cycliques, d'autres anti-cycliques, et cela apporte un niveau supplémentaire de stabilité à la demande d'or et au marché de l'or en général.

Du côté de l'offre, entre quatre et cinq mille tonnes d'or sont mises sur le marché chaque année. Environ 75 % de ce volume provient de la production minière. Il s'agit donc d'or fraîchement extrait du sol, tandis que les 25 % restants proviennent de sources recyclées. Le recyclage est donc une composante importante de l'offre d'or, ce qui contribue à équilibrer l'offre. Lorsque nous constatons que la demande est beaucoup plus élevée que prévu ou que le prix augmente, cela permet d'extraire une partie de ce stock recyclé et de maintenir l'équilibre sur le marché entre les secteurs de l'offre et de la demande.

ALESSANDRO: Et pensez-vous que la production minière est stable ou non, parce qu'en fin de compte, la production minière est l'inflation de l'offre d’or, alors est-ce que la production minière a plutôt diminué ou augmenté, disons au cours des cinq dernières années?

KRISHAN: Au cours de ces cinq dernières années, nous avons tendance à voir que l'exploitation minière de l'or a augmenté de un à deux pour cent chaque année. L'année dernière a été un peu aberrante pour les raisons que Mike a expliquées, le Covid a eu un impact important sur la demande et l'offre, nous avons vu des impacts similaires sur la production minière avec des fermetures temporaires de mines dans certaines juridictions qui ont eu un impact sur le chiffre annuel global ou le niveau annuel de production minière.

Bien que nous ayons vu cela l'année dernière, l'extraction de l'or a été remarquablement stable. Il ne faut pas oublier que l'or est extrait sur tous les continents, sauf en Antarctique. Ce type de dispersion géographique apporte un niveau de stabilité où même si certaines juridictions sont impactées, nous ne voyons pas d'impact sérieux sur l’approvisionnement minier au niveau global.

5. Le trading de l'or et les EFP

  • L'offre mondiale d'or est incroyablement résiliente. Le marché de l'or dans son ensemble n'a pas été gravement perturbé, par la pandémie mondiale de Covid-19 lorsque celle-ci s'est déclarée.

ALESSANDRO: Krishan, concernant les EFP sur l'or que nous avons vus en avril dernier. Donc, EFP (Exchange For Physical), un échange contre de l'or physique, c'est une sorte de future, un contrat pour acheter de l'or dans un second temps, c’est juste?

KRISHAN: L'échange d'or physique représentait, à toutes fins utiles, la différence entre la livraison d'or à Londres et à New York. Mike a mentionné plus tôt que l'année dernière, à cause de la Covid, l'approvisionnement mondial en or a été perturbé, comme ce fut le cas pour l'argent. Cela signifie que le transport physique de l'or d'un endroit à l'autre, de Londres à New York, était incroyablement difficile.

Nous avons écrit un article à ce sujet l'année dernière, où nous avons décrit cela en détails. Nous avons constaté une réduction du nombre de vols commerciaux, qui sont souvent utilisés pour transporter l'or, des perturbations dans les raffineries ou les mines, qui ont à nouveau causé des problèmes et enfin des perturbations dans l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, ce qui a conduit à un écart croissant dans l'échange d'or physique, que nous avons effectivement vu exploser en mars-avril de l'année dernière, mais qui est depuis revenu à des niveaux beaucoup plus normaux.

Et je pense que cela montre que l'approvisionnement mondial en or est incroyablement résilient. Je dirais que la perturbation a duré quelques mois, mais les choses sont aujourd’hui rentrées dans l'ordre et le marché de l'or dans son ensemble n'a pas subi de graves perturbations, ce à quoi on aurait pu s'attendre, étant donné le niveau de perturbation au début de la pandémie.

ALESSANDRO: Donc, pour expliquer à ceux qui nous regardent - l'écart dont vous parlez est la prime sur l'échange physique des produits par rapport au prix spot des métaux, n'est-ce pas?

KRISHAN: Il s'agit donc d'une comparaison entre le prix spot à Londres et le prix à terme (futures) que nous obtenons à New York. C'est donc la difficulté de déplacer l'or physique d'un endroit à l'autre qui est à l'origine de cette différence qui, normalement, devrait être assez faible, car sinon, on créerait une sorte d'arbitrage pour traiter ces difficultés d'approvisionnement et de déplacement de l'or.

ALESSANDRO: Pensez-vous qu'il s'agit d'une dynamique qui reviendra ou non dans un avenir proche? Le fait que nous ayons une prime énorme sur le produit physique.

KRISHAN: Je pense que c’est difficile à dire, je pense que si nous regardons les données les plus récentes cela ne semble pas être le cas. Et je ne pense vraiment pas que là où nous sommes dans la pandémie en ce moment, nous soyons proches de là où nous en étions lorsque ce phénomène a commencé à se produire l'année dernière. Je ne prévois donc pas que cela se produise. Je pense que ce que nous constatons pour l'instant en ce qui concerne une potentielle augmentation des primes, ce sont de légers goulets d'étranglement dans l'approvisionnement, mais à un niveau extrèmement faible en général. Globalement, je pense que le marché de l'or fonctionne très bien.

6. Que s'est-il passé pendant le #SilverSqueeze ?

  • Le squeeze lancé sur Reddit a encouragé des investisseurs à acheter de l'argent dans tous les domaines, y compris au détail et sous forme institutionnelle.
  • "Ce sont des investisseurs passionnés, ils viennent de toutes les catégories de la population, du monde entier, et ils ne vont pas disparaître".

ALESSANDRO: Tout le monde s'interroge en ce moment sur le squeeze sur l'argent - ce qui s'est passé en février lorsqu'en trois jours, nous avons vu une demande de 4 000 tonnes d'ETP. Donc ces fameux produits négociés en bourse. Peut-être pourriez-vous nous en dire un peu plus sur ce qui se passe, sur ce qu'est exactement un ETP, simplement pour que le public comprenne de quoi nous parlions?

MICHAEL: Les ETP, les produits négociés en bourse, certains les appellent fonds négociés en bourse pour l'argent, sont vraiment apparus sur le marché en 2006, lorsque Barclays a lancé le produit i-Shares, qui a depuis été racheté par BlackRock. Puis toute une série d'autres ETP sont apparus, basés dans diverses régions du monde et adaptés à des types particuliers d'investisseurs.

J'ai mentionné plus tôt que plus de 331 millions d'onces d'argent sont allées dans les ETP en 2020, et cette année commence aussi très bien. Il s'agit à la fois d'institutionnels, mais aussi de particuliers, d'investisseurs de détail, et nous pensons que nous allons arriver à environ 150 millions d'onces d'argent dans les ETP, et historiquement, c'est un chiffre plutôt élevé pour la demande globale de ce produit d'investissement. Ils vont très très fort.

Plus tôt cette année, nous avons tous entendu parler de ce qu'on appelle maintenant le silver squeeze, sur les réseaux sociaux, principalement sur Reddit, avec le hashtag #silversqueeze et le hashtag #wallstreetsilver. Je peux vous dire très franchement, du point de vue de l'institut (NDLR: The Silver Institute), nous avons vu notre nombre de followers sur Twitter augmenter de près de 100 %, entre l'année dernière et aujourd'hui.

Et la chose qui est unique, qui est en quelque sorte intéressante à ce sujet, c'est que ces gens sont passionnés par l'argent et ils sont passionnés par tous les aspects du métal.

Et ils ont le sentiment, à certains égards, que les métaux sont lésés, qu'il y a une manipulation du marché. Nous pensons que les régulateurs dans le monde entier ont fait un assez bon travail pour attraper les mauvais acteurs et nous savons qu'il y en a eu dans l'histoire récente et qu'ils ont été attrapés et que les banques paient des amendes, les individus paient des amendes, et certaines personnes se sont même retrouvées en prison.

Mais ce squeeze lancé sur Reddit a alimenté les achats d’investissement dans tous les domaines, tant dans le détail qu'au niveau institutionnel, ce n'était pas seulement les ETP. C'était également une demande en produits physiques, ce qui a eu un effet durable sur l'investissement dans l'argent si l'on regarde la performance du prix du métal cette année.

S'ils se sont quelque peu rétractés depuis le pic des 30 dollars, ils restent très forts si vous les regardez sur les 10 dernières années alors que nous terminons le premier trimestre de l'année. Nous pensons que l'appétit des investisseurs pour le métal est resté sain et qu'il est plus ou moins conforme à celui de début février, même si les chiffres ne sont pas aussi élevés, mais comme je l'ai mentionné, ce sont des investisseurs passionnés, ils viennent de toutes. les catégories de la population, du monde entier et ils ne. vont pas disparaître.

7. Quelles sont les prévisions pour l'or en 2021?

  • Les perspectives pour l'or pour le reste de l'année 2021 sont "très favorables".
  • Le World Gold Council s'attend à une augmentation de la demande des consommateurs pour les bijoux, la technologie, les lingots et les pièces.

ALESSANDRO: En ce qui concerne les perspectives pour l'or en 2021, quel est le point de vue du World Gold Council pour le reste de l'année?

KRISHAN: C'est une autre excellente question, donc je vais rappeler l'environnement général que nous avons vu. Cette année, une grande partie de l'actualité a porté sur la hausse des rendements du Trésor ou des rendements souverains, que ce soit aux États-Unis ou en Europe. Mais je pense qu'il est important de souligner que les taux d'intérêt restent structurellement bas, nous sommes toujours dans un environnement de taux bas et cela a eu un impact sur les investisseurs, ils ont été obligés de repenser les allocations d'actifs et les stratégies traditionnelles, et il y a eu une chasse générale au rendement, les obligations étant capables de fournir moins, les dividendes ayant été réduits l'année dernière et étant toujours sous pression.

Cela a stimulé l'intérêt pour l'or en raison du coût d'opportunité, car lorsque les taux d'intérêt restent bas, le coût d'opportunité de la détention d'or devient beaucoup plus faible. Nous observons également des valorisations élevées sur le marché des actions, par exemple, nous voyons la presse annoncer des valorisations élevées atteindre des sommets historiques.

Je pense donc qu'en raison des niveaux auxquels nous nous trouvons, il est toujours possible que nous assistions à des corrections du marché des actions, et une gestion prudente du risque consisterait à s'assurer que votre portefeuille est protégé contre ce risque potentiel.

Enfin, je dirais aussi que nous avons assisté, suite à la pandémie de Covid, à d'énormes mesures de relance budgétaire et monétaire, nous avons vu les gouvernements du monde entier gonfler leurs déficits budgétaires, nous avons vu la masse monétaire augmenter, et tout cela, combiné aux faibles taux d'intérêt, crée en quelque sorte un niveau beaucoup plus élevé de pressions inflationnistes.

Et encore une fois, historiquement, nous avons vu qu'en cas de repli du marché des actions, en cas d'inflation élevée, l'or se comporte incroyablement bien, donc en terme de perspectives pour l'or, l'environnement est encore relativement fort et propice à une allocation à l'or pour une gestion prudente du risque. Et je dirais qu'il ne faut pas commencer à planifier sa gestion du risque pendant une crise, mais bien longtemps à l'avance, donc je pense que les perspectives pour l'or pour le reste de 2021 sont encore très favorables.

J'ajouterais enfin que le point sur l'expansion économique que j'ai évoqué plus tôt est également favorable à l'or. En effet, si la reprise économique se poursuit après la pandémie, à partir de maintenant, nous devrions, nous l'espérons, voir une reprise de la demande des consommateurs, c’est à dire dans les bijoux, la technologie et certains lingots et pièces, l’or devrait donc aussi être poussé par cela.

8. Quelles sont les prévisions pour l'argent en 2021?

  • L'utilisation de l'argent dans l'énergie photovoltaïque et les véhicules automobiles va continuer à croître.
  • Le Silver Institute prévoit que, d'ici 2025, l'utilisation annuelle de l'argent sera d'environ 80 à 85 millions d'onces.

ALESSANDRO: Michael, puisque l'on dit souvent que l'argent est de l'or sous stéroïdes, j’imagine que vous êtes plus ou moins en phase avec les perspectives de l'or?

MICHAEL: Nous le sommes en effet, et comme l'argent est à la fois un investissement et un métal industriel, nous pensons que lorsque ces vaccins commenceront à se répandre à travers le monde, nous pensons que l'industrie va se redresser. Dans un discours que j'ai prononcé vendredi dernier, j'ai fait remarquer que le Fonds Monétaire International prévoit une augmentation de 6 % du PIB mondial en 2021.

Nous pensons que cela est de bon augure pour l'argent, en particulier du côté de la demande industrielle. Nous pensons que la demande industrielle va croître d'environ 8% en 2021. Nous pensons qu'elle sera tirée par la demande en électronique et en produits électriques, donc nous pensons que c'est un plus pour l'argent.

Nous pensons également que la demande photovoltaïque et l'utilisation de l'argent dans les énergies solaires propres vont continuer à croître pour atteindre environ 105 millions d'onces cette année, et nous pensons que le rôle de l'argent dans l'automobile va s'accroître.

Alors que le monde cherche un moyen de réduire sa dépendance aux énergies fossiles, nous voyons de plus en plus de véhicules hybrides et électriques à destination des consommateurs. Et en raison non seulement de la demande pour ces véhicules particuliers, mais aussi des politiques gouvernementales qui les rendent obligatoires, comme par exemple, aux États-Unis où le président Biden a signé un décret stipulant que les véhicules du gouvernement américain devront être soit hybrides soit entièrement électriques. Et à la même époque, en Californie, nous avons vu apparaître une législation rendant obligatoire l'installation de systèmes d'énergie solaire dans les nouvelles maisons résidentielles.

Nous pensons donc qu'il s'agit d'une situation gagnant-gagnant pour l'argent, de par son utilisation dans le photovoltaïque et dans l'automobile continue de croître, car l'argent est utilisé dans tous ces véhicules et c'est le contact électrique qui permet à ces produits et à ces véhicules de fonctionner.

Et à mesure que les véhicules deviennent plus complexes, non seulement avec les véhicules électriques à batterie (BEV), mais aussi, à terme, avec les véhicules autonomes, nous pensons que la croissance de l'argent d'ici 2025, son utilisation annuelle, sera d'environ 80 à 85 millions d'onces, soit un peu moins de 90 millions d'onces, pour cette courte période de quatre ans.

9. Questions/Réponses avec des experts de l'or et de l'argent

ALESSANDRO: Incroyable, j'ai encore des centaines de questions et nous pourrions rester ici pendant encore deux heures à parler ensemble, mais le but est peut-être aussi de faire participer le public. Je vois qu'il y a beaucoup de questions ici, alors je vais m’asseoir un peu sur mes questions, et si nous avons encore cinq minutes tout à l’heure je reviendrais sur quelques-unes. J’ai même quelques questions personnelles sur l'argent, car bien que j’ai l'habitude de vendre des produits physiques, j'ai encore des questions que j'aimerais poser à des experts comme vous. Mais passons au public.

Donc, la première par Hamad : “est-il possible que l'or voit le même type d'augmentation que pendant une année normale, pré-Covid, pour les perspectives futures?”

KRISHAN: Alors je pense que la Covid était un événement qui n’arrive qu’une fois dans une vie, c'était certainement sans précédent à de nombreux niveaux, mais ce que je dirais, c'est que bien que nous ayons vu une augmentation d'environ 25 % du prix de l'or en 2020, l'or était en fait déjà en train de monter en 2019.

Je reviens donc à ce que j'ai dit précédemment, à savoir qu'à long terme, nous constatons que l'or produit un rendement qui peut profiter aux investisseurs. Maintenant, quant à savoir ce que cela signifie pour le future de l'or - évidemment, nous ne pouvons pas le dire, mais comme je l'ai mentionné dans ma réponse sur les perspectives, je pense qu'il y a des niveaux de soutien, ou des zones de soutien, que nous pouvons voir pour la demande d'investissement et la demande des consommateurs.

Mais, en ce qui concerne l'évolution de la performance des prix, c'est très difficile à dire et ce n'est pas quelque chose que nous commentons généralement.

ALESSANDRO : D'accord, merci, et maintenant une question de Roman, plutôt sur l'argent: "Savez-vous pourquoi toutes les matières premières sont en hausse, le sucre, le blé, le cuivre, le bois, alors que le prix de l’argent ne reflète pas la demande?"

Et il a d’ailleurs posé une deuxième question sur l'argent : "Pensez-vous que la pénurie de composants électroniques pourrait être due à la pénurie d'argent physique?"

MICHAEL: C'est une excellente question, et je peux répondre à la deuxième question et cela revient encore une fois à la question de l'approvisionnement et aux problèmes de fabrication. Le monde a été gravement perturbé en 2020 et cela a affecté presque tous les aspects du marché de l'argent, et pas seulement du côté des investissements mais surtout du côté industriel où il y avait des pénuries. Il était difficile d'expédier, il était difficile de faire du commerce. Notre dernière enquête sur le marché mondial de l'argent consacre un chapitre important aux flux d'argent physique, et ces flux ont été gravement touchés en 2020.

Mais ils s'améliorent aujourd'hui et nous pensons que, d'ici la fin de l'année, ils pourront revenir au niveau de 2019, donc nous pensons, à mesure que l'année s'améliore, que l'industrie, les utilisateurs industriels finaux qui ont un besoin d’argent d’une certaine qualité, seront en mesure d'avoir un meilleur accès à l'argent pour leur application particulière.

ALESSANDRO : Entendu. Une question que je viens de recevoir par email: “Est-ce que le marché de l’or papier affecte le prix de l'or physique?”

KRISHAN: Alors, il n’y a qu’un seul prix de l'or, mais ce que nous voyons, c'est qu'à court terme, les marchés d'investissement, et les variables macroéconomiques d'investissement auront tendance à avoir une influence sur la performance de l'or. Mais à plus long terme, c'est l'interaction entre l'offre et la demande, ainsi que la part d'investissement du marché, qui détermine la performance globale de l'or.

Nous avons mis en ligne sur notre site Web un outil appelé Quorum, que nous avons conçu pour aider les investisseurs à comprendre les diverses variables et scénarios macroéconomiques susceptibles d'influencer l'offre et la demande et, par conséquent, la manière dont cet impact sur l'offre et la demande se répercutera sur la performance de l'or, et les utilisateurs peuvent interagir avec cet outil. Il est en quelque sorte basé sur notre modèle, mais les utilisateurs peuvent entrer leurs différentes hypothèses et projections, et il aidera à générer une sorte de rendement implicite de l'or.

Donc, en fonction de votre vision du monde, vous pouvez voir comment cette dynamique fonctionne, des variables macroéconomiques, en passant par l'offre et la demande et jusqu'à vos objectifs de performance.

ALESSANDRO: Intéressant, après le webinaire nous enverrons un email avec tous les liens aux participants, parce que je pense que vous avez tous les deux un très très bon site web avec beaucoup de contenu utile pour quelqu'un qui s'intéresse aux métaux précieux.

Nous avons maintenant une question concernant l'argent. C'est encore plus ou moins la même question mais : “Pourquoi les banques manipulent-elles toujours le prix de l'argent en le faisant baisser ?”

Donc j’ai l’impression que beaucoup de gens pensent que le prix de l’argent est très manipulé et qu’il devrait être plus élevé que son niveau actuel.

MICHAEL: Nous entendons tous les jours des gens qui sont passionnés par cette idée. Nous recevons des courriels, des appels téléphoniques et ainsi de suite, et l'une des choses que nous avons faites au cours des six, sept, huit, dix dernières années, c'est que nous nous sommes mis, ainsi que les acteurs du marché, à la disposition des organismes de réglementation et, aux États-Unis, de la CFTC. Nous discutons donc avec eux et si nous voyons quelque chose qui sort de l'ordinaire, nous les contactons, ils nous demandent comment les marchés évoluent, essentiellement sur une base trimestrielle.

Mais, très franchement, je pense que les régulateurs gouvernementaux doivent prêter une attention plus sérieuse à ces préoccupations, qui sont celles de nombreux investisseurs sur le marché. Nous restons en quelque sorte agnostiques sur ce point, en tant que négociant du métal argent, mais nous entendons ces préoccupations quotidiennement. Je les exprime à la CFTC, ici aux États-Unis, et nous continuerons à le faire. Ce dont nous voulons nous assurer, c'est que chaque voix soit entendue, et que ces allégations soient traitées de manière officielle par le gouvernement.

ALESSANDRO Nous avons maintenant une question qui est plutôt une question financière. Donc je ne pense pas que ni Krishan ni Michael puissent y répondre : "Devrions-nous acheter au plus bas une fois la crise passée ou acheter maintenant quoi qu'il en soit?"

Donc probablement personne ne peut répondre à cette question parce que si nous avions une boule de cristal nous serions tous riches. Mais je pense que les métaux précieux, comme l'ont dit avant Michael et Krishan, doivent faire partie d'un portefeuille bien diversifié, donc la question n’est pas de savoir quand acheter de l'argent et de l'or mais plutôt dites-vous "oui ou non" pour inclure des métaux précieux dans un portefeuille bien diversifié?

KRISHAN: J'allais juste faire remarquer que nous préconisons une allocation stratégique à l'or. Donc, presque exactement comme vous l'avez dit, nous préconisons de détenir de l'or dans votre portefeuille. La répartition de l'or dépend de chaque investisseur, mais nous pensons qu'il s'agit d'un placement stratégique en raison des avantages que j'ai déjà mentionnés. Il y a une sorte d'analyse de recherche que nous avons fournie dans la partie Goldhub de notre site web qui montre qu'il y a un avantage significatif à détenir de l'or pour former un portefeuille bien diversifié.

MICHAEL: C'est bien, Krishan, j'ai visité votre site, Le WGC a fait un travail très instructif sous la bannière Goldhub.

Nous avons une section sur l'investissement sur le site de The Silver Institute et nous décrivons les différentes opportunités d’investissement. Personnellement, nous ne donnons pas de conseils en matière d'investissement, mais nous pensons fermement, comme Krishan et ses collègues du World Gold Council, qu'une partie de votre portefeuille devrait être allouée à l'argent et nous présentons cet argument sur notre site Web, et nous offrons également la possibilité de contacter certains négociants et certains fournisseurs d'investissement directement à partir de notre site Web afin de faire ce premier pas.

ALESSANDRO :Et nous allons à présent prendre la dernière question parce que mes collègues me disent qu'il faut mettre fin au webinaire, nous avons trop peu de temps et de trop nombreuses questions.

Je suis très heureux que le public apprécie le format et, encore une fois, je dis au public qu'il peut aller visiter les deux sites Web du World Gold Council et celui du The Silver Institute qui sont pleins de contenu précieux.

Je vais donc juste choisir une dernière question: “Comment la position short (NDLR: vente à découvert) des grands acteurs comme les banques se compare-t-elle à la production annuelle d'argent?

MICHAEL: J'ai déjà répondu à cette question en ce qui concerne la réglementation, c'est quelque chose que, encore une fois, nous entendons tous les jours. Ce sont des préoccupations légitimes. Elles doivent être abordées sur tous les marchés mondiaux, je veux dire que les régulateurs doivent vraiment commencer à aborder ces questions qui se posent de plus en plus fréquemment.

Et les accusations concernant certaines banques qui vendent à découvert leur position, les banques qui détiennent plus d'argent qu'elles ne le déclarent en réalité, les banques qui poussent à la baisse le prix de l'argent lorsqu'elles ouvrent le matin ; tous les avantages qui ont été faits en Asie et en Europe, et puis certaines banques qui regardent le matin ce qu’il s’est passé sur la côte Est et font ensuite baisser le prix. Je ne peux pas répondre à ces questions, mais les régulateurs le peuvent certainement. J'encourage donc tous ceux qui ont ces préoccupations à contacter la CFTC aux États-Unis et d'autres régulateurs à l'étranger car, très franchement, c'est leur travail d'enquêter.

Maintenant, du point de vue de la CFTC, ces allégations durent depuis un certain temps et ils ont écrit au moins deux lettres que je connais qui abordent les points qui ont été soulevés, mais le problème existe toujours et les investisseurs sont toujours préoccupés, alors en leur nom, nous encourageons les régulateurs à commencer à vraiment répondre à ces questions immédiatement.

ALESSANDRO: Parfait, encore une fois, nous avons encore beaucoup de questions mais le temps passe vite, donc encore une fois, merci beaucoup Michael et Krishan, pour votre précieux contenu. J'espère que le public a pu apprendre beaucoup de choses sur l'industrie et nous enverrons à tous les participants les détails et quelques PDF, pour analyser davantage certaines des recherches que vous faites de votre côté.

Merci encore d'avoir pris le temps de participer et j'espère que nous pourrons nous revoir bientôt pour discuter des perspectives pour 2022.