le ralentissement économique et la chute des marchés illustré par un dessin d’une flèche rouge poignardant une main.

L’actu en bref: Evergrande inquiète, les crypto dans le noir

10 minutes de lecture
22 sept. 2021

22/9/21: Le géant chinois de l'immobilier au bord de la faillite, le marché mondial du logement en difficulté, le réseau de crypto Solana mis hors service. Et plus encore.

L’actualité de l'investissement

Pas Evergreen, Evergrande. Les marchés boursiers mondiaux ont chuté après les annonces d’un risque de faillite de la société de construction chinoise Evergrande, une des plus grosses de Chine. La nouvelle a laissé les investisseurs fébriles et à l’affut des prochaines annonces sur la stratégie de Pékin pour endiguer un potentiel effet domino sur l'économie mondiale. (CNBC)

Que s'est-il passé? Les marchés ont chuté et le prix du bitcoin a baissé, poussés par une peur que la crise de l’Evergrande, désormais le promoteur immobilier le plus endetté au monde, ne vienne renverser l'économie mondiale. L'entreprise, dont la dette s'élève à environ 300 milliards de dollars, est le symbole même de la surchauffe du marché immobilier chinois.

Qu'est-ce que ça veut dire? Certains analystes pensent que la situation pourrait avoir des répercussions sur l'économie mondiale. Mais ils pensent également que le gouvernement chinois pourrait bien choisir de mettre un frein à ce problème avant qu'il ne fasse plus de dégâts dans le système bancaire.

"Tout le monde s'attendait à ce que le gouvernement propose une sorte de résolution, étant donné qu'Evergrande est une entreprise d'importance systémique. Elle a 300 milliards de dollars de dettes. Il y a un risque de contagion si la crise de China Evergrande n'est pas résolue. Je pense qu'elle finira par être reprise par des entreprises d'État au portefeuille bien garni", a déclaré Jimmy Chang, directeur des investissements chez Rockefeller Global Family Office.

Cette semaine, les investisseurs ont les yeux tournés vers la réunion de politique générale de la Fed qui a lieu en ce moment même, à la recherche d'indices sur la date à laquelle la banque centrale américaine pourrait commencer son programme de tapering (la réduction de ses achats mensuels d'actifs). (Reuters)

L'incertitude flotte encore sur le moment où la banque centrale annoncera enfin un calendrier pour son programme de tapering. Et la même question se pose sur le calendrier prévu par la Fed pour relever ses taux d'intérêt après que celle-ci les aient descendus à près de zéro au début de la pandémie de Covid.

"Plutôt que de commencer dès maintenant le tapering et d’annoncer pour l'année prochaine un début de normalisation mesurée et graduelle des taux d'intérêt, la Fed risque d'adopter une approche plus dovish [NDLR: dovish = non agressive]. Elle pourrait notamment préferer annoncer le début du tapering pour plus tard cette année ou pour le début de l'année prochaine, et réaffirmer que la décision sur le tapering est décorélée de celle sur le taux directeur, signalant ainsi qu’elle compte repousser et ralentir la normalisation des taux d'intérêt et enveloppant tout cela d’une bonne dose de conditionnel", a écrit l'économiste Mohamed El-Erian dans un article.

Comment cela pourrait-il affecter le cours de l'or? Certains investisseurs pensent que des taux d'intérêt plus élevés pourraient faire baisser le prix de l'or, car la hausse des taux d'intérêt rend les obligations et autres investissements à revenu fixe plus attrayants. Toutefois, les données historiques montrent que la hausse des taux d'intérêt peut en réalité avoir un effet haussier sur l'or. D’où l’intérêt des investisseurs quant à l'issue de cette réunion.

Janet Yellen déclare une fois de plus que les États-Unis risquent une "catastrophe économique généralisée" s'ils n'augmentent ou ne suspendent pas la limite de la dette, ajoutant que le gouvernement pourrait être à cours d'argent le mois prochain s'il ne réagit pas. (Bloomberg)

Un défaut de paiement des États-Unis "pourrait bien déclencher une crise financière historique qui aggraverait les dégâts de la crise sanitaire actuelle, plongerait les États-Unis dans la récession et ferait de notre pays une nation plus faible", a-t-elle déclaré.

La Chambre des représentants a voté, sans surprise, un relèvement du plafond de la dette, mais il est peu probable que celui soit adopté par le Sénat.

Le marché mondial du logement est en panne: la flambée des prix de l'immobilier à travers le monde fait partir en fumée le rêve de posséder une maison. (Bloomberg)

Et les futurs propriétaires ne sont pas les seuls à être en difficulté: les loyers augmentent également dans de nombreuses villes, creusant ainsi les inégalités et faisant s’accroitre le risque de précarité pour toute une génération.

"Nous assistons à l'exclusion de certains pans de la société de certaines parties de nos villes parce qu'ils ne peuvent plus se payer d'appartements. C'est le cas à Londres, à Paris, à Rome et, malheureusement, de plus en plus à Berlin", a déclaré le maire de Berlin, Michael Mueller.

Selon des analystes, les répercussions de cette situation sont encore difficiles à prévoir, et le dirigeant du syndicat allemand Ver.di de qualifier les loyers d'"équivalent contemporain du prix du pain", un déclencheur historique de mouvements sociaux.

Selon la banque d'investissement américaine Morgan Stanley, un recul de 20% du marché semble possible, alors que des signaux indiquent déjà une baisse de la confiance des consommateurs et un ralentissement de la croissance. (Bloomberg)

Morgan Stanley note toutefois que cela reste le "pire scénario", le meilleur scénario n’est pas bien plus engageant, puisqu’il place cette correction à 10%.

Solana, une des entreprises de crypto les plus en vue, a fait la une des journaux après que sa blockchain se soit arrêtée de fonctionner pendant environ 17 heures la semaine dernière. Les développeurs ont déclaré que cela avait été causé par une attaque par déni de service. (Bloomberg)

Le fondateur de Solana, Anatoly Yakovenko, a balayé cet incident en une phrase, les qualifiant d'"aléas de croissance".

"Les blockchains sont gérées essentiellement par des volontaires, des personnes aléatoires aux motivations diverses. Il est impossible de garantir que ces réseaux soient totalement exempts de bugs", a-t-il déclaré à Bloomberg.

Opinion

La panne de Solana vient-elle de révéler la fragilité des cryptomonnaies ? "Nous avons déjà vu cela arriver de nombreuses fois sur le marché des cryptomonnaies depuis qu'elles ont explosé. Et c’est bien la preuve que cette nouvelle industrie a besoin de changer d'échelle", a déclaré Teddy Fusaro, président de Bitwise Asset Management. (Bloomberg)

La capitalisation boursière de Solana a dépassé 62 milliards de dollars en début de mois, et le prix par coin s'est envolé d'environ 6 000% en un an. Certains l'ont même présenté comme une alternative prometteuse au Bitcoin et à l'Ethereum, les deux principles cryptomonnaies. Mais même les blockchains les plus populaires peuvent s'effondrer.

Emin Gün Sirer, directeur général d'Ava Labs, qui développe la blockchain Avalanche, a comparé une utilisation pratique des réseaux de cryptomonnaies à la météo.

"L'un des plus grands défis est de voir comment les systèmes réagissent en temps réel dans ce genre de situations uniques. Les développeurs de la communauté peuvent essayer de tout prévoir et de se préparer à chaque événement à l’aide de modélisations et de séries de tests, mais ils ne pourront jamais être sûr à 100%", a-t-il déclaré.

Quoi d’autre dans le monde?

Les principaux régulateurs chinois ont tenu une réunion privée avec des dirigeants de Wall Street au cours de laquelle ils ont défendu la stratégie répressive de Pékin sur le secteur technologique. (Reuters)

Les investisseurs mondiaux sont en effet préoccupés par les assauts du gouvernement chinois contre les entreprises du secteur technologique ainsi que d'autres secteurs. Ces mesure sont largement vues comme une tentative de reprendre le pouvoir aux grandes entreprises technologiques.

Une répression qui a déjà entraîné la revente de 1 500 milliards de dollars d'actions chinoises, mais le vice-président de l’Autorité de régulation des marché financiers chinois a déclaré que leurs actions visaient, en partie, à améliorer la confidentialité des données et la sécurité nationale.

Comment un contrat de sous-marins nucléaires a déclenché une crise diplomatique majeure: la France a rappelé ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie après leur annonce d'un nouveau partenariat stratégique avec le Royaume-Uni. Un partenariat qui vient torpiller un contract de plusieurs milliards d'euros signé précédemment entre Paris et Canberra pour l’achat de sous-marins non nucléaires à la France. (Politico)

Les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni ont annoncé mercredi un pacte de sécurité historique, baptisé Aukus, provoquant un retrait de l'Australie d’un contrat signé avec le groupe français Naval Group pour la construction d'une flotte de sous-marins. Paris a qualifié cette décision de "coup de poignard dans le dos".

Pour conclure sa première mission touristique, le vaisseau SpaceX Crew Dragon est redescendu avec succès de son orbite samedi. La capsule a ainsi ramené sur Terre les quatre membres de la mission Inspiration4 après trois jours dans l'espace. (CNBC)

La capsule Resilience de Crew Dragon a amerri au large des côtes de Floride dans l'océan Atlantique. Le fondateur et PDG de SpaceX, Elon Musk, a félicité l'équipage sur Twitter peu après l'atterrissage.

Il s'en est ensuite pris à Joe Biden d'avoir ignoré cet exploit, affirmant que le président "dormait encore". Un commentaire amer qui fait écho à l'insulte préférée de l'ancien président Donald Trump, qui désignait Joe Biden par le surnom de "Sleepy Joe."

Et enfin...

"J'aime vraiment faire du tricot." Une haute fonctionnaire de la Commission européenne a été surprise en train de tricoter pendant le discours annuel de la président de la Commission sur l'état de l'Union. (Reuters)

Margrethe Vestager, Commissaire européen à la Concurrence au sein de l'UE, était tranquillement assise en train de tricoter au Parlement européen pendant que la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, prononçait son discours de politique générale.

Et pourquoi pas?

 

À la semaine prochaine !

 

Acheter de l'or - Acheter de l'argent