L’actu en bref: L'or à 3 000 $, correction boursière

Newsdesk
5 minutes de lecture
4 août 2021

04/08/21 : Une correction boursière semble approcher, l'Ethereum a des ailes, l'or pourrait atteindre 3 000 $, la chaîne d'approvisionnement en difficulté, Wall Street achète des maisons, et plus encore.

L’actu de l’investissement

Correction en approche: les signaux d’une tendance baissière sont au vert et pourraient annoncer une correction de 10 à 15% pour les valeurs boursières.

Depuis quelques derniers mois, les signaux d’une tendance baissière sur les marchés boursiers sont au vert, renforcés par l’inquiétude face au variant Delta du COVID-19 et des difficultés saisonnières pour les valeurs boursières.

D’après Julian Emanuel de BTIG, le marché semble aujourd’hui se comporter comme il a l’habitude de le faire juste avant une correction: le S&P 500, le Nasdaq et l’indice de volatilité CBOE sont tous en hausse.

Un évènement souvent annonciateur d’un repli du marché: “À chaque fois que nous avons vu ça depuis début 2018, c’est qu'on se trouvait à quelques semaines d’une correction,” a expliqué ce spécialiste des actions et dérivés à CNBC. “Le cas le plus récent date de septembre dernier. On pense en effet que l’histoire va se répéter.

L’Ethereum prend son envol? Poussée par de nouvelles mises à jour et de nouvelles utilisations par la DeFi, la cryptomonnaie est en voie de supplanter le bitcoin.

Avec l'utilisation de la blockchain dans les applications DeFi (Decentralized Finance ou finance décentralisée), le prix de l'Ethereum devrait se voir pousser des ailes. Tandis que la migration imminente vers le nouvel Ethereum 2.0 devrait réduire le coût énergétique du minage de la cryptomonnaie et lui offrir un impact environnemental beaucoup plus faible par rapport à la gigantesque empreinte carbone du bitcoin.

Grâce à ces évolutions et d'autres améliorations techniques importantes, l'Ethereum devrait continuer à surpasser le bitcoin, déclare Dan Morehead, PDG de Pantera Capital.

Deuxième plus grande cryptomonnaie au monde, l’Ethereum a vu son prix plus que doubler en 2021, alors que le bitcoin n’augmentait “que” de 46%.

Achetez maintenant, payez plus tard: Square, la société de Jack Dorsey, fondateur de Twitter, a finalisé l'accord d'achat d'Afterpay pour 29 milliards de dollars, après seulement 11 semaines. Un record qui pourrait avoir sa place dans le Guinness.

11 semaines. C'est tout ce qu'il a fallu à Square pour racheter la start-up australienne de fintech Afterpay pour la modique somme de 29 milliards de dollars en actions. Il s'agit seulement de la plus grosse acquisition à ce jour pour la firme de Jack Dorsey.

Alors que ces gigantesques transactions internationales engagent généralement des armées de conseillers dans de longs mois de batailles en négociations et détails techniques et juridiques, les deux entreprises avaient de bonnes raisons de se hâter.

Avec l’arrivée récente des banques dans un secteur en plein essor, les cours boursiers ont tendance à réagir de manière agressive à toute nouvelle annonce, comme cela a été le cas lorsqu'Apple a annoncé son partenariat avec Goldman Sachs Group Inc.

Les entreprises du secteur "Achetez maintenant, payez plus tard" (Buy now, pay later) prêtent des fonds de manière instantanée aux consommateurs et se rémunèrent en commissions et en frais de retard, plutôt qu’en intérêts, évitant ainsi la définition légale d’une société de crédit, et donc les lois du secteur.

Wall Street frappe à la porte: Les fonds de pension, firmes d'investissement et grandes banques de Wall Street achètent désormais des maisons à tour de bras en Europe et aux États-Unis dans un contexte d’augmentation des prix.

Alors que les immeubles de bureaux et les centres commerciaux restent encore trop vides en raison de la pandémie, Wall Street profite de la demande croissante en maisons et pavillons de banlieue.

Après s'être tenus à l'écart du marché immobilier depuis son effondrement en 2008, les investisseurs ont acheté près d'un quart de toutes les maisons vendues aux États-Unis cette année, selon John Burns Real Estate Consulting.

Cette tendance de millénials plus âgés se mettant à chercher des maisons à louer afin de gagner en espace "a commencé il y a quelques années et s’est aujourd’hui amplifiée alors que de nombreux employeurs sont désormais bien plus flexibles vis-à-vis du travail à domicile", a déclaré Karen Horstmann, responsable des acquisitions chez Allianz Real Estate aux États-Unis.

Opinion

Selon Diego Parrilla, gestionnaire du fonds Quadriga Igneo, le prix de l'or pourrait bien dépasser les 3 000$ en cas de reprise économique.

Parrilla, qui en 2016 avait correctement prédit que l'or atteindrait son niveau record dans les cinq prochaines années, maintient ses prévisions de l’or à 3 000$ voire 5 000$ l'once dans les trois à cinq prochaines années.

Selon lui, les risques découlant de la fin des mesures massives de relance entreprises par les banques centrales restent dans l’angle mort des investisseurs. Le maintien artificiel de taux d'intérêt bas a créé des bulles dans divers actifs, et lorsque les banques centrales vont tenter de les faire revenir à la normale elles prendront le risque de les faire éclater.

"Le processus de tapering (réduction progressive du soutien à l'économie par la banque centrale) se fera à une vitesse d’escargot", a déclaré Parrilla depuis Madrid. "Je pense que les facteurs haussiers pour l'or sont toujours bien en place et qu’ils ont même été renforcés."

Quoi d'autre dans le monde?

Un problème de confort: les économistes craignent un déraillement de la reprise en Europe à cause d'un problème très simple, la réticence à sortir de chez soi. 

Alors que les consommateurs européens se montrent plus réticents à dépenser de l'argent cet été par rapport à l'année dernière, la reprise économique post-COVID-19 de la région pourrait être confrontée à un ralentissement, ont déclaré des experts à CNBC.

"Les données en provenance du Royaume-Uni suggèrent que la recrudescence des contaminations ralentit l'activité économique, car les gens se retiennent de profiter pleinement de la réouverture", ont déclaré les économistes de Pantheon Macroeconomics dans une note publiée en juillet.

Une enquête publiée en juillet par Ipsos Moris a montré que 40% des consommateurs britanniques ne se sentaient pas encore à l'aise de prendre des vacances à l'étranger ou de participer à de grands rassemblements publics comme des événements sportifs ou des concerts.

Vous n’avez pas encore compris?”: Selon le milliardaire Ray Dalio, les investisseurs ne semblent pas avoir compris que la répression de la Chine sur les entreprises tech et d'éducation n’a rien d'anticapitaliste.

"Ils sont complètement passés à côté de ce qui se passe en Chine et continueront probablement à ne rien y comprendre", a ajouté Dalio, le fondateur du plus grand fonds spéculatif au monde, Bridgewater Associates.

La répression de ces secteurs clés par le gouvernement chinois serait en fait une tentative de réduction des inégalités dans le pays, expliquent des analystes. Et Dalio d’ajouter que les investisseurs doivent comprendre que les régulateurs chinois sont simplement en train de "tester quelles réglementations mettre en place" dans une économie capitaliste nationale en plein essor.

"Ne vous méprenez pas, ces à-coups n’ont rien d’un changement de cap, et ne vous attendez pas à ce que ce capitalisme d'État chinois ressemble trait pour trait à notre capitalisme occidental", a-t-il ajouté.

Le Black Friday va-t-il virer au noir ? Avec une nouvelle crise du transport international et une chaîne d'approvisionnement tendue à l’extrême, les périodes d'achats de la rentrée des classes et des fêtes de fin d’année risquent de subir des retards d’approvisionnement et une hausse des prix.

L'Europe occidentale et la province chinoise du Henan, deux principaux hubs du transport mondial, sont toujours aux prises avec les conséquences des inondations dévastatrices qui ont endommagé les voies ferrées utilisées pour le transport de marchandises industrielles et commerciales. Les secteurs de l'automobile, de la technologie et de l'électronique sont déjà parmi les plus touchés.

"L'électronique grand public, le mobilier d’habitation, les vêtements et les appareils électroménagers continueront à rencontrer des problèmes d’approvisionnement alors que la période d'achats de rentrée scolaire a débuté et que celle des achats de fin d’année se profile", a déclaré Pawan Joshi, vice-président exécutif de la société de logiciels de chaîne d'approvisionnement E2open.

"C’est la période des fêtes de fin d’année, pour lesquels les produits (et les matières premières) sont déjà en cours d’acheminement, qui subira les plus gros des dégâts", a-t-il ajouté.

Et enfin...

Vous voulez visiter le Japon en sous-vêtements? Alors que la pandémie entre dans son dix-huitième mois et que les vols internationaux ne sont plus qu'un lointain souvenir, une entreprise japonaise se tourne vers le tourisme virtuel.

Pour 18 dollars et depuis leur canapé, les voyageurs peuvent faire un voyage virtuel dans les rues étroites d'Asakusa, l'un des six derniers quartiers de geishas de Tokyo, grâce à une visite interactive d'une heure organisée par le voyagiste Tokyo Localized.

Dai Miyamoto, fondateur de la société et guide touristique, se propose de faire des achats sur place et d’envoyer les articles aux touristes virtuels qui le rembourseront ensuite par carte de crédit.

 

À la semaine prochaine !

 

Achat d’or physique - Achat d’argent physique


Ces articles peuvent également vous intéresser