un drapeau chinois avec des lignes de uns et de zéros symbolisant la cyberattaque contre l’australie

L’actu en bref: la Fed se trompe, la Chine cyberattaque

4 minutes de lecture
1 sept. 2021

1/9/2021: la Fed risque de faire une grosse erreur de politique monétaire, des bots en colères (potentiellement chinois) lancent une cyberattaque contre l’Australie, le procès de l’administrateur de Madoff relancé. Et plus encore.

L’actu de l’investissement

Dans un discourse en ligne très attendu à la conférence économique de Jackson Hole vendredi, le président de la réserve fédérale américaine, Jerome Powell, a réaffirmé que l’inflation était bien transitoire (surprise), s’abstenant de définir un calendrier clair pour commencer le “tapering” (la réduction des rachats obligataires par l'état en soutien à l'économie), mentionnant simplement que cela pourrait se produire “dans l’année”.

"Ils ne vont pas relever les taux de sitôt et les discussions sur le “tapering” ne reviendront pas sur le tapis avant la sortie des prochains chiffres sur l’emploi, la semaine prochaine. Cela a donné le champ libre à l'or pour dépasser les 1 800 dollars et de viser désormais son prochain niveau de résistance aux alentours de 1 820 dollars", a déclaré Phillip Streible, chef de la stratégie de marché chez Blue Line Futures à Chicago.

En effet, le prix de l’or a augmenté de 1,4% pour atteindre 1817$ à la suite du discours de Powell. Le prix de l’argent, quant à lui, a augmenté de 2,2% et atteint 24,05 $ l’once, annonçant sa meilleure semaine depuis le mois de mai.

"Il faudrait des chiffres de l’emploi américain négatifs la semaine prochaine, une résurgence du variant Delta ou des risques géopolitiques accrus avec de nouveaux développement en Afghanistan pour que le cours de l'or grimpe de manière substantielle", a ajouté M. Streible.

Les investisseurs attendent maintenant les chiffres de l'emploi non agricole, un rapport mensuel qui indique combien de personnes sont employées aux États-Unis dans les secteurs de l’industrie, de la construction et du commerce.

Ce rapport pourrait jouer un rôle décisif dans le choix de la Fed de réduire ses mesures de relance et ses achats d’actifs. Car, comme l'a dit M. Powell, si la croissance de l'emploi se poursuit, la banque centrale pourrait commencer ses mesures de tapering.

Pendant ce temps, la bête inflationniste fait rage en Europe alors que la région fonce tête baissée vers son taux d'inflation le plus élevé depuis 10 ans.

Cette nouvelle arrive après que l’Allemagne ait annoncé des prix à la consommation au plus haut depuis 2008 et un taux d'inflation global de 3,4% en août. La France a elle aussi indiqué que son taux d'inflation était à son plus haut niveau depuis près de trois ans.

La BCE doit se réunir le 9 septembre pour discuter de la gestion de son programme d'achat d'actifs, alors que son conseil d'administration semble divisé sur le moment à choisir pour commencer à assouplir les mesures de relance de la zone.

Ça manque de femmes ! Deux fois plus d'hommes que de femmes investissent dans les cryptomonnaies, soit 16 % des hommes contre 7 % des femmes, selon une enquête de CNBC et Acorn “Invest in You: Next Gen Investor”.

D’ailleurs, cette disparité entre les sexes sur le marché des cryptomonnaies dépasse celle présente sur ceux des ETFs (14% des hommes contre 7% des femmes), de l'immobilier (36% des hommes contre 30% des femmes) et des actions individuelles (40% des hommes contre 24% des femmes).

Opinion

L'économiste Mohamed El-Erian assure que la Fed semble être en train de commettre une grave erreur de politique monétaire en ne promettant pas de déclencher plus rapidement son programme d'achat d'obligations.

"Je continue de croire qu'il y a de bonnes raisons de s'inquiéter d'une erreur de politique monétaire qui pourrait venir mettre à mal notre bien-être économique et notre stabilité financière et avoir des retombées sociales, institutionnelles et politiques néfastes. J'espère que mes craintes sont infondées, mais malheureusement, tant les chiffres que leur analyse suggèrent le contraire", a-t-il écrit dans un article.

Quoi d’autre dans le monde?

Vous vous souvenez de Bernie Madoff, le cerveau derrière la plus grande pyramide de Ponzi de toute l'histoire de Wall Street? Ses victimes ont apparemment une nouvelle chance de récupérer 343 millions de dollars auprès de Citigroup Inc, accusé de ne pas avoir réagi à certains signaux d'alarme déclenchés par Madoff.

La cour d'appel américaine de New York a rétabli une action en justice contre Citi menée par Irving Picard, l'administrateur agissant au nom des victimes de Madoff.

M. Picard cherche à récupérer l'argent que, selon lui, Citi aurait reçu du Rye Select Broad Market Prime Fund, un fonds dit "nourricier" (feeder fund) qui redirigeait l'argent des investisseurs vers la société de Madoff. M. Picard affirme que Citi a découvert des preuves que Madoff ne réalisait pas les investissements qu'il prétendait, mais n'a rien fait pour y remédier, agissant ainsi volontairement aveuglément face à cette éventuelle fraude.

Bernie Madoff a été arrêté en 2008 puis condamné à 150 ans de prison après qu’il ait admis avoir volé plus de 19 milliards de dollars grâce à une pyramide de Ponzi. Il est mort dans une prison fédérale en avril.

Ne froissez pas la Chine: L'Australie a été frappée par plusieurs vagues de cyberattaques lancées par des bots chinois, quelques jours après que le Premier ministre Scott Morrison eut demandé une enquête internationale indépendante sur les origines du Coronavirus.

Parmi les victimes des attaques figurent le réseau de messagerie du Parlement, du Bureau de météorologie, des ministères de la défense et de la santé, ainsi que de nombreuses universités et entreprises australiennes, selon des personnes au courant de la situation.

Robert Potter, directeur général d'une société australienne de cybersécurité qui travaille avec le gouvernement fédéral, a décrit l'attaque comme "un coup de sonnette, comme si quelqu'un se présentait et sonnait à votre porte".

Un téléphone satellite c’est pour bientôt: Apple travaille à doter l'iPhone de fonctionnalités satellitaires qui permettront aux utilisateurs en situations d'urgence d'envoyer des SMS dans des zones sans couverture cellulaire.

La société développe au moins deux fonctions d'urgence qui s’appuyeront sur les réseaux satellitaires dans le but de les intégrer aux futurs iPhones, selon une personne informée.

Et enfin…

Comment réagirait notre cerveau si nous étions soudainement doté d'un doigt supplémentaire? Pour répondre à cette question, le neuroscientifique Aldo Faisal a mis au point un pouce robotisé.

"Dans votre cerveau, il y a une zone dédiée pour chacun de vos doigt. La question est donc la suivante: si je vous donne un onzième doigt, ... le comprendra-t-il de la même manière que les autres?" a-t-il expliqué.

Apparemment, oui. Une heure après avoir été équipés d'un pouce artificiel à la main droite, six pianistes volontaires avaient appris à l'utiliser.

Quel sera le prochain défi?

À la semaine prochaine!

Acheter de l'or - acheter de l'argent