L'actu en bref: Le Brésil mise sur l'or, les prix alimentaires grimpent partout

Newsdesk
5 minutes de lecture
21 juil. 2021

21/07/21: La banque centrale du Brésil a augmenté ses réserves d'or de 52,7%, la hausse des prix des denrées alimentaires se propage partout, un gestionnaire de fonds américain affirme que l'or est "vraiment là où il faut être". Et plus encore.

L’actu de l'investissement

Les actions américaines ont dégringolé lundi sous l'effet de la peur qu'un rebond des cas de Covid puisse ralentir la croissance économique mondiale. L'indice Dow Jones a connu sa pire journée depuis octobre dernier.

Le Dow a chuté de 2,1 % avant de regagner un peu de terrain à la clôture alors que le S&P 500 perd 1,6 %. Le Nasdaq Composite, l’indice des valeurs technologiques, a glissé de 1,1%, enregistrant ainsi ses pires pertes successives depuis octobre.

Cependant, les principaux indices boursiers ont rebondi mardi, le Dow Jones Industrial Average gagnant 1,5 %, le S&P 1,31 % et le Nasdaq Composite 1,24 %.

Vous reprendrez bien un peu d'or? La banque centrale du Brésil a acheté 41,8 tonnes d'or, soit un bond de 52,7 % de ses réserves en un mois seulement.

La quantité totale d'or détenue aujourd’hui par la banque centrale s'élève à 121,1 tonnes, soit environ 6,873 milliards de dollars.

Cette décision intervient alors que les banques centrales mondiales retrouvent de l'appétit pour l'or: la Thaïlande et la Serbie viennent s'ajouter à la liste des pays ayant augmenté leurs avoirs en or, et le Ghana a récemment annoncé son intention d'acheter du métal précieux.

Larry Fink, directeur général de BlackRock Inc., pense que l'inflation américaine entraînera des "changements épiques" et qu'elle est plus qu'un simple phénomène transitoire.

Pour compenser l'inflation, BlackRock Inc. a annoncé une augmentation de 8% de ses salaires, rejoignant ainsi de nombreuses autres sociétés de Wall Street qui rivalisent pour attirer et conserver les meilleurs employés.

Au début du mois, Citigroup Inc. a augmenté le salaire de base de ses analystes débutants à 100 000 dollars, tout comme Barclays Plc, JPMorgan Chase & Co. et Guggenheim Partners.

Zoom a annoncé l'achat de Five9, un fournisseur de logiciels de centres de contact cloud, pour 14,7 milliards de dollars. Cette transaction réalisée en actions constitue la première à plus d'un milliard de dollars pour Zoom.

Il s'agit de la deuxième transaction technologique américaine la plus importante de l'année, après l'achat annoncé de Nuance Communications par Microsoft pour 16 milliards de dollars.

🤓 Lecture économique de mi-semaine: s'il est évident que les États-Unis sont actuellement aux prises avec une augmentation des prix, il n'est pas donné que ce problème perdure.

Jetez un coup d'œil au tableau de bord des indicateurs pour y voir un peu plus clair dans ce débat.

Opinion

"L'or, c'est vraiment là où il faut être": c'est ce qu'a déclaré David Tice, le cofondateur du fonds spéculatif éponyme à CNBC, en évoquant la situation actuelle du marché. Il déconseille ainsi d'investir dans les actions et le bitcoin en ce moment car, selon lui, un effondrement du marché est inévitable.

"Le marché est très surévalué en termes de bénéfices futurs. Nous créons de la dette comme jamais. Le marché du Trésor se comporte de manière très étrange avec des taux qui chutent de manière spectaculaire... Nous ne sommes pas encore sortis de l'auberge, et c'est un marché dangereux", a déclaré M. Tice.

L'inflation aux États-Unis devrait atteindre entre 6% et 9% d'ici la fin de l'année. L'économie américaine connait sa plus forte hausse des prix à la consommation depuis les années 1970, selon un ancien membre du Council of Economic Advisors de Ronald Reagan.

Selon Steve Hanke, l'augmentation de la masse monétaire l'an dernier a "fonctionné comme un charme" pour relancer l'économie et, par ricochet, pousser les prix des actifs à augmenter.

"[Les années 1970] ont été terribles. C'était le pire des mondes possibles. Vous aviez beaucoup d'inflation et peu d'emplois. Et ce n'est pas ce que nous observons actuellement. Nous observons de l'inflation dans une économie en plein essor. Ce n’est pas le type de stagflation avec une économie réelle faible. L'économie réelle actuelle est très forte et en plein essor alors que nous sortons de l'impasse et que les choses reprennent leur cours normal", a-t-il expliqué.

Vous envisagez d'ajouter des bitcoins à votre plan de retraite? Pourquoi pas, mais il y a d’abord quelques écueils à prendre en compte.

Notamment: la volatilité des cryptos, leurs nouvelles formes d’impositions, les frais de tenue de compte...

Quoi d’autre dans le monde?

Le prix des denrées alimentaires dans le monde est à son plus haut depuis des années. L'indice des prix alimentaires de la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), qui suit un panier composé d'huiles végétales, de céréales, de viande, de produits laitiers et de sucre, a atteint en mai son niveau le plus élevé depuis dix ans.

L'inquiétude que les facteurs faisant grimper les prix se maintiennent même après un retour à une normalité “pré-pandémique” est réelle, et ce sont les plus pauvres qui en souffriraient le plus.

Dans le débat animé sur l'impact environnemental du bitcoin, la start-up Oklo Inc. s'est associée à la société de minage de bitcoin Compass Mining pour travailler sur des réacteurs à fission nucléaire dernière génération qui permettraient de réduire les émissions de combustibles fossiles liées à l'extraction du bitcoin.

Oklo a déclaré que ses réacteurs à fission pourraient commencer à fournir de l'énergie propre d’ici quelques années. L'objectif est de fournir à Compass au moins 150 mégawatts d'énergie propre au cours de la première phase du partenariat d’ici 20 ans.

L'OPEP et ses alliés ont conclu un accord pour augmenter la production de pétrole en réponse à la flambée des prix. Selon cet accord, l'OPEP+ augmentera sa production de pétrole de 400 000 barils supplémentaires par jour chaque mois à partir du mois d'août.

Cet accord intervient après deux semaines de conflit entre les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite, sur fond d’opposition sur la politique de production pétrolière.

🚀 “Papa, tu m’achètes une fusée?" Le fabricant de fusées Blue Origin a annoncé que c’est Oliver Daemen, un jeune homme de 18 ans, fils d'un financier néerlandais, qui s'envolera dans l'espace avec Jeff Bezos pour la première mission habitée de la société.

Oliver Daemen, qui a obtenu son diplôme de fin d'études secondaires l'année dernière, sera la plus jeune personne à aller dans l'espace.

Par ailleurs, l'enchérisseur anonyme qui avait accepté de payer 28 millions de dollars pour un siège dans la fusée a dû décaler son vol pour des raisons d’emploi du temps. Il prendra donc part à un prochain voyage, a déclaré la société, sans donner plus de détails.

Et enfin...

Des pièces vieilles de 1 000 ans, frappées en Angleterre, à Dublin, en Allemagne et sur l'île de Man, ont été rendues publiques pour la première fois lors d'une audience du coroner.

Cette "tirelire" de l'ère viking a été découverte par l'ancien officier de police Kath Giles, qui avait déjà fait la une des journaux après avoir trouvé une collection de bijoux vikings en or et en argent.

À la semaine prochaine !


Ces articles peuvent également vous intéresser